Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 mars 2014 5 21 /03 /mars /2014 19:28

 Union.jpg

Savez-vous que la surdité n'est pas une maladie et que les sourds ne sont pas des malades ? Ils sont juste sourds.

 

Savez-vous que 95% des enfants sourds naissent dans des familles entendantes avec aucun antécédent de surdité autre que celui lié au grand âge ?

 

Savez-vous que 95% des sourds ont des enfants entendants ?

 

Savez-vous que la Langue des signes a été interdite en France dans l’éducation familiale et scolaire des enfants sourds de 1880 jusqu’en 1991 (Loi Fabius) ?

 

Savez-vous qu’on attachait les mains des enfants sourds dans les classes durant ces 100 ans pour qu’ils ne signent pas ?

 

Savez-vous que les enfants sourds n’ont le droit d’avoir une scolarisation en LSF que depuis 2005 ?

 

Savez-vous qu’en France la plupart des enfants sourds vivent une journée d’école dans une langue qu’ils comprennent peu et mal et donc le contenu des programmes de l’éducation nationale ne leur est pas accessible. ?

 

Savez-vous que seulement 5% des enfants sourds reçoivent un enseignement en LSF, alors que 40ù des familles ont fait le choix de la LSF pour l’éducation et la scolarisation de leurs enfants ?

Depuis la loi de 2005, et réaffirmé dans la loi refondons l’école de la république, les parents d’enfants sourds ont le choix de communication de leur enfant :

 La loi du 11 février 2005 garantit aux parents de jeunes sourds une liberté de choix entre une communication bilingue - langue des signes française et langue française écrite - et une communication en langue française aidée ou non du LPC (code) 

 

Savez-vous qu’en France il n’existe que 13 classes où toute la journée, tout l’enseignement est fait en LSF ? L’une d’elle est à Bobigny à l’école Georges VALBON.

 

Savez-vous que la plupart des parents qui choisissent une éducation bilingue pour leur enfant sourds (LSF/français écrit) sont obligés de déménager pour que leur enfant ait une scolarisation dans sa langue ?

 

Savez-vous qu’avec la LSF on peut tout apprendre et faire des études supérieures ?

 

Savez-vous qu’un enfant qui a accès à la LSF grandit avec le même niveau de compréhension et d’expression que les enfants entendants de son âge ?

 

Savez-vous qu’aux USA des sourds sont médecins ou avocats ?

 

Savez-vous qu’en France, les métiers qu’on propose aux enfants sourds dans les établissements spécialisés sont toujours les mêmes, jardinier, ébénistes, comptables ou infographiste ?

 

Savez-vous que les sourds ont une culture riche et une langue magnifique?

 

Savez-vous que beaucoup de films français ne sont pas accessibles aux sourds car ils ne sont pas sous-titrés ?

 

Savez-vous que les informations télévisées sont peu accessibles, les informations régionales n’ont pas de sous-titrées ?

 

Savez-vous qu’à cause des difficultés de communication, les sourds sont mal ou peu soignés ?

 

Savez-vous qu’à cause de la barrière de la langue, les loisirs sont peu accessibles aux sourds de tous les âges ?

 

Mais savez-vous que les sourds sont des citoyens comme les autres, et qu’ils votent ?

Savez-vous que pour que l’accessibilité d’un débat, d’une réunion ou d’une conférence soit totale pour les sourds, il faut des interprètes et de la vélotypie ?

 

Merci de mieux regarder autour de vous !

Merci de faire un pas vers les sourds, un effort pour les entendre parce que eux en font tous les jours pour se mettre à votre portée !

 


Repost 0
Published by catherine Vella - dans luttes
commenter cet article
24 novembre 2012 6 24 /11 /novembre /2012 08:46

Charte de l'enfance sourde Aujourd'hui 24 novembre 2012, cela fait 300 ans que naissait charles Michel de l'épée

 

Ensemble, provoquons le changement!

 

Voir la vidéo sur ce lien :

http://www.youtube.com/watch?v=kJB_bsbAZKA&feature=youtu.be

 

IIl y a près de 300 ans, l’abbé de L’Epée a instauré une véritable éducation en langue des signes et nous a appris l’importance de constituer des groupes d’enfants Sourds pour la vitalité de la langue des signes et le développement de la langue de ces enfants. Il a été reconnu depuis internationalement comme le symbole de la naissance des Sourds.

Nous tenons à réaffirmer à l’occasion de la commémoration de sa naissance qu’un enfant sourd n’est handicapé ni de la parole ni de l’entendement, contrairement à ce que les « spécialistes » de la surdité affirment aujourd’hui !

Les enfants sourds entendent, avec leurs yeux, et s’expriment, parlent, avec leurs mains et cela avec autant de richesse et de facilité que le font les enfants entendant et s’exprimant dans une langue vocale. L’ensemble des associations et personnalités signataires de cette Charte affirment qu’une filière de soin par le son et totalement médicale porte atteinte de plus en plus gravement à la transmission de la LSF dans l’enfance Sourde.

Cela conduit à des désastres éducatifs et humains. La surdité n’est pas un problème de santé mais un problème de société. Nous constatons que seulement moins de 5% des enfants sourds scolarisés ont la LSF comme langue d’enseignement. La LSF est parfois présente dans les lieux d’éducation ou de rééducation mais le plus généralement de manière très réduite!

Nous saisissons dès maintenant toutes les instances habilitées à se prononcer sur cette situation ainsi que les divers médias et réseaux d’information afin de faire connaître les impasses qu’une telle organisation éducative produit en ce moment même.

Alors que la plupart des travaux, linguistiques, sociologiques et psychologiques, démontrent la nécessité pour l’enfant d’accéder le plus tôt possible à cette langue, la quasi totalité des enfants sourds ne peut toujours pas la rencontrer. L’orientation éducative actuelle a détruit les groupes d’enfants sourds en les plaçant seul en intégration dans leur école de quartier. Cela conduit à la fois à isoler ces enfants d’une relation enrichissante avec leurs pairs et à détruire par là même la vitalité de la LSF Or, si nous voulons que les enfants sourds accèdent au français écrit dans toute sa richesse littéraire, il est indispensable de constituer des groupes d’enfants signeurs parlant une LSF de grande qualité.

Ainsi, alors qu’a été très largement démontré combien la pratique précoce de la LSF favorisait le désir d’aller vers d’autres formes langagières orales ou écrites, nous assistons à la mise en œuvre de sa disparition effective. Au delà des discours, la législation actuelle en matière de « libre choix de communication » se révèle donc dans les faits inégalitaire et discriminatoire puisque ne mettant pas en place les véritables conditions d’accès à cette langue pour les familles et pour les enfants sourds eux-mêmes.

 

Nous refusons de nous taire devant une telle situation. Ceci concerne le processus d’humanisation, de socialisation de toute une génération d’enfants et nous interpelle tous au delà de la question de la surdité! La constitution de groupes d’enfants signants ainsi que la présence de professionnels sourds compétents auprès d’eux doivent être respectées et valorisées ainsi que l’ont déjà compris d’autres pays. En instituant cette dimension de groupe nous construisons effectivement le respect de la différence et non pas comme actuellement la mise en avant du déficit !

Pour que les enfants entendants puissent aussi apprendre cette langue, elle doit être vivante et donc parlée par des locuteurs signant réunis dans des groupes conséquents. Ceci permet de faire naître un nouveau regard sur ceux qui parlent autrement et qui par leurs différences langagières enrichissent tous ceux qui les rencontrent.

 

Nous en appelons donc à penser un véritable accueil de la différence et à construire une réelle éducation en langue des signes française au sein des dispositifs éducatifs de notre pays. Nous nous élevons contre une tentative infondée et injustifiée d’assimilation de la surdité à une maladie et des Sourds à des malades à soigner par le son et appelons les législateurs à ne pas céder à des lobbies impulsant ici indûment des perspectives sanitaires inappropriées.

 

Nous refusons la situation actuelle qui prive l’enfant sourd de la langue des signes vers laquelle il est attiré très précocement, langue qui lui est nécessaire pour prendre parole très tôt, s’instruire ainsi que tous les autres enfants et aller ensuite vers d’autres univers langagiers.

 

Nous demandons au plus vite :

Que des dispositifs de groupes conséquents d’enfants sourds bénéficiant d’un véritable enseignement en LSF se mettent réellement en place sur tout le territoire français.

Que tous les parents qui le souhaitent puissent recevoir gratuitement une formation en langue des signes française et que les enseignants Sourds bénéficient d’un véritable statut d’enseignant correspondant à leurs compétences.

Que des modalités d’accueil et d’éducation favorables aux langues signées et inspirées de ce qui existe déjà ailleurs s’inscrivent au plus vite dans le droit français.

Avec IVT, FNSF, APES, 2LPE et AFILS

1. Philippe Boyer (FNSF)

2. Emmanuelle Laborit (IVT)

3.Patrice Dalle (ANPES)

4. Hatice Asken (2LPE-BP)

5. Guylaine Paris (AFILS)

6. André Meynard (psychanalyste)

7. Catherine Vella (ANPES et 2LPE)

 

Chaque personne qui signe renforce notre mobilisation.

 

Merci de prendre une minute pour singer la pétition:

Charte de l’enfance sourde: http://www.avaaz.org/fr/petition/Charte_LSF_pour_les_enfants_sourds/


 

Ensemble, provoquons le changement!

Repost 0
Published by catherine Vella - dans luttes
commenter cet article
9 octobre 2012 2 09 /10 /octobre /2012 11:09

lettre au président, M François Hollande, envoyée le 9 octobre 2012, à 13h10

 

Bonjour,
j'ai écouté votre discours ce matin , 9 octobre 2012,  je suis maman d'un enfant sourd de 5 ans qui communique en langue des signes et je m'inquiète des propositions présentées
- inclusion pour les enfants handicapés
- formation des AVS
Vous dites qu'il est important de mettre les enfants à l'école maternelle dès 2 ans pour qu'une bonne maitrise de la langue permette ensuite un meilleur apprentissage de la lecture  !
Et les enfants sourds ? Et la LSF dans tout cela ? En inclusion, quel bain de langue pour les enfants sourds isolés dans leur école de quartier avec personne avec qui communiquer de manière satisfaisante ?
Oui maitriser sa langue c'est se donner toutes les chances de réussir à lire et à apprendre le français écrit, alors donnez aussi cette chance aux enfants sourds en leur donnant toutes les chances de bien maitriser la LSF en maternelle, et en cycle 2 !
Et en leur offrant une école 100% accessible, avec 100% des heures d'enseignement en LSF !
Mon fils est dans une classe en LSF, à Champs sur Marne, ces classes existent depuis bientôt 30 ans, comme à Ramonville, près de Toulouse, les enfants y ont un accès total aux savoirs et peuvent entrer dans la lecture car les méthodes pratiquées leur sont adaptés !
j'aimerais que tous les enfants sourds de France dont les parents ont choisi la LSF comme langue de communication, aient cette même chance.
j'aimerais que la valeur de ce qui se pratique dans ces classes soit reconnue à sa juste place.
Ce n'est pas le cas aujourd'hui où les inspecteurs de l’Éducation nationale veulent absolument isoler les enfants en inclusion dans leur école de quartier, les condamnant ainsi à la solitude, à l'isolement et à l'ignorance !
La France ne peut elle se donner les moyens de la réussite scolaire des enfants sourds ?
Devons-nous, encore et encore, perpétuer les erreurs du passé qui donnent un taux d'échec scolaire recors chez les enfants et les adultes sourds de ce pays ?
Une AVS, non, un enseignant maitrisant la langue des signes et transmettant son savoir par cette langue, voilà ce que j'ai comme ambition pour l'éducation de mon fils.
je refuse de le mener à l'échec scolaire et à l’illettrisme !
Pourquoi ne pas donner à la France cette même ambition, adapter les méthodes, former des enseignants sourds ou entendants et réussir à faire de la nouvelle génération d'enfants sourds de se pays, des lettrés, aux mêmes titres que leurs camarades qui entendent ?
Les USA, les pays du nord de l'Europe y sont parvenus, pourquoi pas nous ?
Voyez vous la LSF cela a servi à mon petit garçon de 5 ans à suivre ardemment les élections présidentielle et à comprendre beaucoup de choses à ce sujet, il a mis votre bulletin dans l'urne avec joie et fierté et au soir de votre victoire rêvait de vous rencontrer !
La LSF cela permet à mon fils d'apprendre à être un citoyen de ce pays !

Les enfants sourds de ce pays ont le droit au respect de ce qu'ils sont, dans leur vie quotidienne et dans leur éducation !

Merci de votre écoute Monsieur le président
avec tout mon respect
Catherine VELLA


Repost 0
Published by catherine Vella - dans luttes
commenter cet article