Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2015 3 28 /01 /janvier /2015 19:53

Ce blog a 5 ans, janvier 2010 / janvier 2015

La loi de 2005 a 10 ans !

L'ANPES a 20 ans

Les classes LSF de Poitiers et de Toulouse ont 30 ans

Et pourtant !

Pour nous, ces 5 ans ont changé nos vies et ils m'ont aussi totalement transformé.

5 ans après, j'ai encore en mémoire notre gros désespoir, comment allions nous faire pour mettre en œuvre ce que nous pensions être le mieux pour Vincent ?

Ce blog était comme un cri au milieu de la nuit.

En 5 ans, j'ai appris la langue des signes, mais j'ai surtout appris ce que voulait dire la sous citoyenneté dans ce pays, j'ai appris à me battre plus que je ne l'aurai jamais imaginé !

Pas à la maison, le contraste est troublant et parfois déstabilisant.

Dans notre vie il y a Vincent qui vit sa vie d'enfant et d'écolier;.

Sa langue est la LSF, il découvre la culture sourde mais aussi celle des entendants.

Ses journée sont celles de tous les enfants de son âge, l'école la journée, à temps complet en LSF, et il y a le Hand ball le soir , l'atelier théâtre en LSF le mercredi, les copains, les sorties, les jeux, la pâtisserie avec moi ou avec sa sœur, Jak, la vie ...

Dans sa classe, rien ne le déconcentre dans ses apprentissages, pas de matières ôtées au profit de séances d'ortho quelque chose, il peut se donner à fond dans les apprentissages scolaires.

Le soir je travaille avec lui, je supervise ses devoirs, et ensuite nous jouons avec les mots et les phrases du français. Je suis très attentive à ses progrès scolaires, tout comme je l'étais pour son frère et sa sœur entendants;

L’éducation c'est 50% l'école, 50% la famille, pour lui comme pour tous les enfants.

La découverte du monde, la transmission des valeurs de citoyen, du respect, de la tolérance, de la dignité, de l'indignation et aussi de la révolte saine, cela fait partie de notre rôle de parents,y compris avec notre enfant sourd.

L'oral ... cela ne l'intéresse pas, et cela ne l'empêche pas de très bien de faire comprendre par ses camarades entendants au centre de loisirs ou par le boulanger du quartier quand il va y acheter du pain.

Il est bien dans sa vie, bien dans sa peau et bien dans son identité sourde

Donc une vie calme et paisible d'une famille ordinaire

Mais ...

Dehors, dans la société, dans la ville, c'est une bataille sans fin pour des choses tellement simples !

- NON les enfants sourds ne sont pas des malades, des déficients, des petites choses à réparer, à sauver, des incompétents. NON

Cette image négative, désolante, misérabiliste est diffusée massivement, sponsorisée par les grands laboratoires qui vendent de l'appareillage.

Certains s'en servent pour vendre leur livre ou leur film, histoire de faire pleurer dans les chaumières ou d'avoir son moment de gloire, sans se préoccuper de la réalité, ni des gens qu'ils utilisent !

Des pseudo chercheurs pondent des études totalement infondées pour faire vendre aux parents d'enfants sourds de la réparation, de l'ortho, une filière complète de "professionnels" qui vont tourner autour de l'enfant sourd comme des abeilles autour du miel. Et tant pis si ce qu'ils font n'a pas de sens, n'apporte rien à l'enfant ou même le mène droit dans une impasse éducative !

Peu importe, une filière complète médicale et para médicale vit de cet enfant qui ne demandait juste qu'à avoir une langue pour s'exprimer !

Dolto disait TOUT EST LANGAGE, l'enfant a besoin de comprendre, de poser des questions, de s'exprimer, et c'est tellement vrai ! Mais tous ces spécialistes de la surdité n'ont sans doute jamais lu une ligne de Dolto ! Il préfère produire de la détresse, culpabiliser les parents et les enfants pour surtout garder leur salaire en fin de mois !

Au lieu de rester à leur place de médecin, et de laisser les pédagogues travailler avec les enfants. Ils affirment que ce n'est pas la pédagogie ou l’appareillage qui sont en cause si l'enfant est énervé ou dépressif et ne veut plus aller à l'école, non ils ont inventé des séries de handicaps associés pour mettre des noms scientifiques et ronflants sur le simple épuisement des enfants face à une scolarité totalement inaccessible ou qui lui demande des efforts terribles pour suivre.

Faire vivre une filière économique, labo, prothésiste ortho, psy, sociaux en tout genre, tout cela au nom d'une notion, l'intégration, mais au final que du vide là dedans ! S'intégrer pour un sourd cela veut dire imiter les entendants , devenir un ersatz d'entendants ?

Pas pour moi, désolée.

Moi, j'apprends à mon fils à être fier de ce qu'il est, de sa langue, de sa culture. Je lui apprends à découvrir le monde des entendants, ma langue, ma culture. Je lui apprends à respecter l'autre, celui qui est différent et à vivre ensemble dans la même société en bonne intelligence.

C'est mon fils, c'est un être entier et complet, qui a son chemin à suivre et que je ne fais qu'accompagner au début de sa route.

La loi de 2005 a 10 ans, en 2009 les "pros" m'avaient dit, "Vous avez de la chance, votre fils est né après la loi de 2005" ...

Quelle chance ?

Celle de voir tous les jours cette loi foulée aux pieds ?

Celle de constater que des textes du Comité National de l’éducation Bilingue de 1994 sont toujours d'actualité à 100 % ?

Que 30 ans après la création des premières classes bilingues par 2LPE, nous devons toujours donner les adresses des lieux de "bonnes pratiques" éducatives au ministère de l’Éducation Nationale ?

Parents entendants d'enfants sourds : arrêtez de suivre ces gourous scientifiques qui vous promettent monts et merveilles, notamment ils affirment qu'en un coup de scalpel magique, ils vont faire de votre enfant sourd un enfant entendant. Ce sont des miroirs aux alouettes et le réveil est violent et douloureux.

Ne croyez pas les médecins ORL, et tous les ortho du monde quand ils vous parlent des obstacles et des difficultés des enfants sourds, croyez en votre enfant et dans ses compétences, ne lâchez rien de vos ambitions pour lui, bien au contraire, donnez-lui juste les moyens d'y parvenir.

Donnez lui une langue, une vraie, une qui lui soit accessible, une qui va le construire, construire sa pensée. Comment pourra-t-il apprendre à lire et à écrire si à 6 ans il ne maitrise aucune langue orale ( LSF ou français vocal) ?

D'ailleurs tous ces professionnels de la surdité ne pensent pas votre enfant comme sourd mais comme déficient, déficient auditif, malade à réparer, un enfant mal quelque chose, leur image est négative, elle fait peser un poids très lourd sur vos vies et sur les frêles épaules de votre enfant. Alors suivez l'autre route, la vôtre, la sienne, ensemble, pas à pas mais en regardant toujours vers le soleil, vers le positif. Allez à la rencontre de son monde au lieu d'essayer de lui imposer celui du "son" à tout prix comme vous le conseille des "pro".

Vous voulez que je vous dise, en 5 ans ce dont je suis certaine, c'est que la majorité de ces "pros" de la surdité ne connaissent rien aux enfants sourds,

Partager cet article

Repost 0
Published by catherine Vella
commenter cet article

commentaires

Thib 31/03/2015 12:12

Bonjour Catherine,

J'ai trouvé votre blog et vos articles très touchants. J'ai récemment découvert un site communautaire où je n'ai pas hésité une seule seconde à m'inscrire, ayant des personnes sourdes dans mon entourage. La plateforme Waliceo permet de s'inscrire à des événements liés à la communauté sourde ou au handicap en règle générale. Nous avons participé à plusieurs de ces événements avec des amis et nous en sommes très contents. Je vous laisse le lien si vous êtes tentés de vous y inscrire avec votre fils.

Bon courage pour la suite, Thib.

http://sourds.waliceo.fr